Notre-Dame des Anges, nouvelle DGC de l’AOC Côtes de Provence

Niché au cœur du Var, le vignoble de Notre-Dame des Anges est le cinquième terroir de
l’AOC Côtes de Provence à accéder au statut de « Dénomination Géographique Complémentaire » (DGC), attribué à des terroirs disposant de caractéristiques naturelles et pratiques culturales spécifiques. « L’obtention de la DGC a été homologuée par un arrêté publié au Journal Officiel du 10 août 2019« .  indique le conseil interprofessionnel des vins de Provence.

L’appellation Côtes de Provence comptait jusqu’à présent quatre terroirs bénéficiant d’une Dénomination Géographique Complémentaire (DCG) : Sainte-Victoire, Fréjus, La Londe et Pierrefeu. Notre-Dame des Anges fait référence au point culminant du massif des Maures, visible depuis toutes les communes du terroir.

La reconnaissance de cette DGC impose l’application de règles de production plus restrictives pour les vins rouges et rosés, fixées dans un cahier des charges approuvé par l’INAO, notamment : sélection parcellaire, choix de cépages, rendements inférieurs, méthode de vinification.

Un terroir singulier sur dix communes ((Les Arcs, Carnoules, Taradeau, Vidauban, Le Cannet-des-Maures, La Garde-Freinet, Le Luc, Les Mayons, Gonfaron, Pignans),  et 3 900 hectares de vignes qui s’imbriquent dans un paysage de pins parasols, de chênes et de châtaigneraies. On y trouve plusieurs types de sols sur un socle permien : grès, pélites, sables, anciennes terrasses alluviales de l’Aille, recouvrements de calcaires ou de schistes…

Le climat est méditerranéen mais doté de nuances continentales, le Massif des Maures préservant le vignoble des influences maritimes.

Le millésime 2019, sera le premier à bénéficier de la DGC.

La commercialisation débutera à partir du 15 décembre 2019 pour les vins rosés et du 1er septembre 2020 pour les vins rouges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *