Les mots du vin

Le vin est un univers marqué par un langage bien précis, qui peut rapidement perdre un amateur. À Beauvence, nous avons choisi cinq mots indispensables pour « parler vin » : Nez, Tannins, Cépage, Appellation, Millésime.

Nez

Il s’agit là, de désigner les senteurs d’un vin : ce terme est essentiel car il désigne le second contact avec le vin lors d’une dégustation. Après l’avoir observé visuellement dans un verre, le dégustateur va humer le vin, pour en sentir les principaux arômes. Le nez du vin en dit déjà beaucoup sur celui-ci : est-il fruité, épicé, puissant ? Les différents cépages  donnent généralement certaines senteurs caractéristiques : la Syrah (cépage rouge) par exemple sentira souvent la violette, tandis que le Sauvignon (cépage blanc) présentera souvent des notes citronnées.

Tannins

Les tannins (uniquement dans les vins rouges) désignent la charpente en bouche des vins rouges. Ils viennent surtout des peaux du raisin qui, par macération pendant la fermentation, auront marqué les vins. Ceux élevés en fûts de chêne auront également intégré les tannins du bois, surtout dans leur jeunesse. Ils s’adoucissent avec l’âge du vin, on dit qu’ils se fondent avec le temps.

Ils aident les vins de garde à se conserver. Naturellement, les vins tanniques accompagnent à merveille les viandes rouges ou en sauce comme les côtes de boeuf ou le boeuf bourguignon.

Cépage

Le cépage désigne la variété de la vigne ; il en existe des centaines, voire des milliers dans le monde, mais la grande majorité des vins provient de quelques cépages principaux. Le Chardonnay, le Sauvignon, le Sémillon, l’Ugni blanc comme à Beauvence, le Gewurztraminer pour les blancs, ou le Pinot noir, la Syrah, le Merlot, le Cabernet sauvignon, le Cabernet franc, le Grenache noir ou le carignan pour les rouges … la liste n’est bien entendu pas exhaustive ! Les cépages sont généralement associés à des aires de production, sont obligatoires dans certaines appellations et en sont d’ailleurs emblématiques.

Appellation

Pour être un vin d’appellation (l’appellation d’origine contrôlée, ou AOC, pour la principale terminologie), le vin doit répondre à un grand nombre de critères, définis par l’institut National des Appellations d’Origine, dont principalement : une zone géographique, un ou plusieurs cépage(s) cultivé(s) sur cette zone, éventuellement assemblés dans des proportions minimales ou maximales, des méthodes de culture de la vigne, et des contraintes de vinification (comme une durée d’élevage minimum par exemple).

Il s’agit d’une sorte de certificat d’origine des vins, qui permet de savoir d’où vient le cru et comment le raisin a été cultivé. Il existe de multiples appellations mais également l’Indication Géographique Protégée, ce qui ets le cas des cuvées du Domaine Beauvence en IGP méditerannée.

Millésime

Le millésime désigne l’année de récolte des raisins d’un vin. Par exemple, si vous buvez un Bordeaux 2015, c’est que les raisins qui ont servi à l’élaboration de ce vin ont été récoltés vers septembre 2015, après avoir poussé depuis le printemps 2015. Le millésime est essentiel car les conditions climatiques varient fortement d’une année sur l’autre, influant sur les raisins et au final sur la qualité des vins. Ainsi, certaines années donnent des vins plus exceptionnels que d’autres. Le millésime permet également de connaître l’âge d’un vin, et donc le moment où il doit être bu. Certains vins ne sont pas millésimés, comme certains champagnes, ce qui signifie qu’ils peuvent contenir des jus de raisins cultivés lors d’années différentes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *