Le bois de Kyara aussi précieux que l’or

« Depuis toujours, l’encens le plus prisé et le plus noble est fabriqué à partir d' »une matière aromatique du bois d’agar, l’aquilara agallocha ou Ryokuyu kyara. Celle-ci est extraite de la résine odorante produite par la présence d’un champignon parasite. (…) ce bois de kyara est extrêmement rare, et il est considéré au Japon comme un trésor autant culturel qu’aromatique« , voilà comment il est décrit par l’écrivain Elisabeth de Feydeau dans son ouvrage « les parfums » chez Robert Laffont. 

Qu’est-ce que le kyara?
Le terme « Kyara » signifie noir et lourd, il est aussi nommé « le bois des Dieux ». Selon les cultures, ce bois est appelé : bois d’agar, bois de oud (son nom arabe)gaharu, bois d’aloès, bois d’aigle, calambac… Il est considéré comme la matière aromatique la plus précieuse utilisée dans la confection d’encens japonais. On utilise la partie la plus riche de la sève de l’arbre, se trouvant le plus fréquemment au cœur des forets d’Asie du Sud-Est pour obtenir les « jinkoh« , quand on atteint les plus hauts niveaux olfactifs, ils sont désignés sous le nom de « kyara« . Son parfum est profond et riche, mais aussi empreint de douceur et d’une touche balsamique. Le terme « jinkoh » sert aussi à désigner tout ce qui a un caractère précieux.

Il est commercialisé de 3 façons : sous sa forme brute en copeaux, en poudre et en huile essentielle. Plus l’arbre est âgé, meilleure est la qualité de la résine. Ses facultés et sa rareté (70 kg de bois de oud sont nécessaires pour créer 20 ml d’huile par exemple) en font l’un des 10 bois les plus chers au monde.  L’essence tirée de son cœur résineux est souvent négociée plus de 30 000 dollars le kilo (le prix d’un lingot de platine). 

Comment l’utiliser ? 
En France, le roi Louis XIV faisait tremper ses vêtements dans de l’eau de rose, qui avait été préalablement bouillie avec du bois de kyara. De nombreuses femmes et hommes nobles brûlent des copeaux de cette « grâce de la nature » comme le désigne les textes anciens. pour parfumer leurs vêtements et leurs chambres avant d’assister à des réunions, fêtes, mariages.

Au cours de l’histoire et à notre époque actuelle, ce précieux bois a été utilisé à des fins médicales (contre les troubles nerveux), spirituelles (il est très demandé comme aide à la méditation) ou religieuses, mais aussi artistiques. Sous forme d’encens, il est plus utilisé dans le cadre de la détente, relaxation et méditation, tandis que l’infusion a des effets et des vertus plus vastes et profonds sur la santé. Ceux qui utilisent l’encens de kyara affirment qu’il a un grand effet calmant sur l’esprit. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *